Dans les backstage du dernier clip de Moha MMZ

  • Nicolas Foret
  • 3 mois Ago
  • Musique
  • 9826 Views

Moha MMZ a lancé la semaine dernière sa carrière en solo avec le clip de Paranoiack réalisé par Felicity Ben Rejeb Price. Nous étions en coulisse du tournage pour capturer ce moment fort pour la carrière du rappeur.

Depuis 2016 et la sortie de leur premier album, la MMZ est un groupe à part dans le paysage du rap français. Naturellement comparé à PNL, le groupe a pourtant réussi à se créer sa propre signature grâce à une image forte que l’on n’avait que très peu vue dans le rap français. Il est désormais temps de voir plus grand pour le groupe dont Moha s’échappe brièvement avec ce morceau. Le jeune rappeur de 22 ans s’est pour l’occasion envolé en Arizona pour tourner un clip capturé en deux temps par Felicity Ben Rejeb Price. Entre deux tournages, la réalisatrice a répondu à nos questions sur les coulisses de cette réalisation.

Pourquoi avoir choisi d’aller tourner en Arizona?

L’idée était de tourner dans un décor western, Moha avait la volonté de faire quelque chose d’insolite. Il était logique de tourner au Far West aux États-Unis le pays des Cow-boy. On a tourné Tucson, dans un ancien village en plein milieu des forêts de cactus.

Comment s’est passé ce tournage sur place ?

On a tourné les scènes de playback le soir, puis tout le reste du clip le lendemain en une seule journée. C’était plutôt intense étant donné qu’il y a une histoire, donc chaque plan, élément, détail compte et rien ne peut être oublié ou supprimé du synopsis. Le déroulement de la journée était planifié à la minute près. C’était un vrai décor de cinéma, on avait tous l’impression d’être en train de tourner un film western du coup tout le monde était vraiment dans l’ambiance, les acteurs aussi étaient véritablement dedans.

Un tournage millimétré qui permet au clip de prendre une toute nouvelle dimension grâce aux images du désert. Avec Paranoiack, Moha MMZ confirme également son attention particulière au style avec des pièces fortes. Le rappeur porte successivement du Palm Angels et du Dior assorti à un vestiaire qui n’aurait rien a envié à celui de Red Dead Redemption. Cette association représente ainsi tout le paradoxe d’un rappeur qui écrit toujours sur la rue, mais qui a résolument des envies d’ailleurs avec sa musique.

Qu’est ce que vous recherchiez en termes de stylisme pour ce clip ?

Il était important évidemment d’avoir tous les codes des Cow-boys, mais revisités. Autant pour Moha que pour les figurants. J’attache autant d’importance aux acteurs qu’à l’artiste, car pour moi c’est un ensemble. Tout ce qui est à l’image mérite une recherche artistique. J’ai ajouté beaucoup de bling-bling, c’est vraiment mon truc. Je trouve que ça amène ce côté hip-hop et ça fonctionne avec n’importe quel type de look, de style.

Avec ce clip très bien réalisé, Moha MMZ s’affirme ainsi parmi les rappeurs au style le plus affirmé de sa génération. Le jeune rappeur a bien compris que le rap passait aujourd’hui avant tout par l’image et que ses clips seront autant jugés que sa musique.

Le clip de Paranoïack de Moha MMZ réalisé par Felicity Ben Rejeb Price est disponible sur YouTube.

Images : @yonatvn & TK




scroll up