le collectif WAVE® se compose d’artistes et de passionés. Le média du collectif analyse ce qui défini la culture actuelle en couvrant des thématiques telles que le sport, la musique, l’art, la mode et les sneakers. Plus qu’un média/agence, le collectif WAVE® propose une expérience unique à destination de la nouvelle génération.

copyright WAVE® 2022

Chemise Hawaïenne : Surf, Cinéma et Mouvement d’Extrême droite 

WAVE® et One Block Down s’associent pour explorer les mouvements culturels qui définissent le style de notre époque.
 
Créée dans les années 30 par des couturières japonaises, la Aloha Shirt était à la base fabriquée avec des chutes de tissus de Kimono. Les premières chemises hawaienne sont faites dans du coton Yukata, sur la base d’une « Palaka », une chemise portée dans les plantations de l’île. 
 
Le tailleur « Musa-Shiya the Shirtmaker » a été le premier à commercialiser ces chemises. Pour quelques cents, Musa-Shiya réalisait des pièces sur mesure avec le tissu que ses clients lui rapportant. La chemise hawaïenne a commencé à être portée par les étudiants qui après les cours devenaient des « Beach Boys », les instructeurs de surf de l’île. 
Après la Seconde Guerre mondiale, les Américains les plus aisés profitent du développement du voyage par bateau pour affluer sur l’île. Fascinée par le style de vie des beach boys qui leur apprennent le surf sur place, la Aloha Shirt devient le souvenir à ramener de ses vacances à Hawai. Aux États-Unis, porter une Aloha Shirt devient un signe de richesse, mais aussi de confiance en soi et d’ouverture d’esprit, car cette pièce va à l’encontre des codes de la masculinité de l’époque.
 
Portée par Elvis en 1961 sur la cover de son album « Blue Hawai », la Aloha deviendra une pièce utilisée pour définir des personnages libres et indépendants. Tony Montana dans Scarface, Romeo dans Romeo+Juliet et Tyler Durden dans Fight Club, tous ces personnages ont cette confiance en eux qui leur permet de porter ce qu’ils veulent. Leur virilité et leur courage sont prouvés par leur acte. Très colorée et proche des robes féminines de l’époque, cette pièce légère ne remet pas en cause leur statut.
Aux États-Unis, la Aloha Shirt est cependant devenue un symbole de l’extrême droite. Rattachée au mouvement « Bungaloo », elle est utilisée comme un symbole de ralliement sur la base d’une private joke raciste née sur 4chan. 
 
Pour cette raison, la forme originale de Aloha Shirt est en partie boudée par les marques. Wacko Maria, Soulland ou Fuct se reposent sur l’esprit de la Aloha Shirt pour développer des print qu’ils utilisent sur des Bowling Shirt. Son col déstructuré et plus ouvert la rend plus facile à porter.