skepta

Comment Skepta est devenu l’ambassadeur du “Grime”

  • Yann Allui
  • 6 mois Ago
  • Musique
  • 8426 Views

Le Hip Hop est un style musical aux nombreuses variantes et pour cause, ce dernier est un reflet sans filtre des cultures qui l’adoptent. Malgré ses actuelles péripéties politiques grandement liées à l’immigration, le Royaume-Uni a longtemps été une terre d’accueil. Cela s’est traduit au fil des années par de nombreux mariages culturels auxquels on n’aurait jamais pensé. Le genre musical connu sous le nom de “Grime” est une de ses chimères. Même si le style aux multiples influences reste assez difficile à comprendre pour la plupart des non-natifs, que vous soyez familier ou non avec le terme “Grime”, le nom de Skepta lui ne vous est sûrement pas étranger. Et pour cause, le rappeur est l’un des artistes urbains britanniques les plus connus au monde. Comment Skepta s’est imposé comme l’ambassadeur d’un genre qui est souvent source d’amalgames ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre.

Les origines de Skepta

D’origine nigérienne, Skepta est né dans le nord de Londres à Tottenham. Au début des années 2000, il commence sa carrière en tant que DJ pour le Meridian Crew ; un collectif de grime originaire de Tottenham. Skepta ne commencera à rapper que peu de temps avant la séparation du Crew en 2005. L’année suivante, après un court passage chez le collectif de grime Roll Deep, Skepta et son petit frère JME cofondent le collectif/label Boy Better Know. Peu de temps, après la formation de BBK, Skepta et le MC Devilman s’affrontent dans un battle de rap pour le DVD Lord of the Mics 2, battle qui lui vaudra pas mal d’attention sur la scène grime londonienne. En 2007, Skepta sort son premier album Greatest Hits sur son label Boy Better Know. Dans les années qui suivent il continue à s’installer dans l’inconscient britannique et s’invite à de nombreuses reprises dans les charts UK grâce au succès des ses albums Microphone Champion et Doin’ it Again.

 

Succès international

À partir de 2014, Skepta commence à afficher des liens avec des artistes de la scène américaine et plus particulièrement new-yorkaise en collaborant avec Flatbush Zombies et A$AP Bari (aka Young Lord). La longue romance qui lie Drake au collectif de Boy Better Know devient elle aussi plus claire quand Drake se fait tatouer les initiales du crew sur l’épaule. En 2015, le rappeur canadien déclarera même avoir signé avec BBK sur son compte Instagram sans dévoiler plus de détails. Jusqu’ici connu principalement par les auditeurs de la scène grime, le nom de Boy Better Know gagne en notoriété, attirant ainsi la curiosité des foules internationales. Cette nouvelle notoriété ne pouvait pas mieux tomber pour Skepta puisqu’elle coïncidait également avec la sortie de son album Konnichiwa. Album qui confirme son nouveau statut notamment grâce à des collaborations avec Pharrell Williams et sa relation grandissante avec le Mob. Bourré de hits, l’album Konnichiwa se hissera à la seconde place du classement Billboard et deviendra donc le premier album grime à se classer si haut dans les charts britannique.

L’héritage de Skepta

Au top de sa forme, tous ces succès consécutifs vaudront au rappeur une place de choix sur la scène musicale internationale. Bien qu’il n’ait sorti aucun projet majeur l’année dernière, 2018 reste une année charnière pour Skepta. La notoriété grandissante de son label de vêtement MAINS, son apparition remarquée sur l’album d’A$AP Rocky et sa collaboration avec le géant Nike vaudront à Skepta de se hisser au sommet de la culture urbaine comme personne d’autre aux UK ne l’avait fait auparavant. Skepta n’est peut être pas le rappeur UK le plus habile, mais son talent lui permet de briser des barrières culturelles jusqu’ici insurmontables. Dans une ère où les musiciens sont de véritables ambassadeurs de lifestyles, les capacités dont il fait preuve valent de l’or.

 

Pour rappel le cinquième album studio de Skepta, Ignorance is Bliss, est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

images : Alyasmusic, Vicky Grout.

scroll up