Converse Mountain Club : Une nouvelle définition du design fonctionnel

  • Nicolas Foret
  • 1 semaine Ago
  • Converse
  • 7061 Views


Les notions de confort ont pu être occultées au service de l’esthétisme pendant plusieurs années. Une hérésie pour une jeunesse qui a fait plier les grandes maisons de luxe qui portent désormais une attention toute particulière à leur réel besoin. Fort de son éternelle connexion avec la jeunesse, Converse a été puiser dans son héritage pour adapter des besoins fonctionnels primaires aux exigences de confort de notre génération.

 


Dans les mémoires communes, l’héritage de Converse se concentre autour du basketball, discipline avec laquelle la marque du Massachusetts a pu construire les premiers sponsorings sportifs. Le monde de l’entertainement au sens large a, par la suite, pu prendre le relais avec James Dean ou Elvis qui affichaient fièrement leur paire de All Star. Avec cette histoire plus que centenaire et ses icônes, Converse n’a plus vraiment rien à prouver sur sa capacité à fédérer. C’est pourquoi ses partenariats ne se nouent qu’avec des personnalités ayant les épaules pour porter ce lourd héritage.

Les icônes d’aujourd’hui sont partout, avec les réseaux sociaux nous pouvons tous être l’espace d’une image, d’une vidéo l’icône de dizaine ou de centaines de personnes. La marque a ainsi décidé de mettre ces icônes du quotidien au centre de ses attentes en leur facilitant simplement la vie avec ses paires de chaussures. La nouvelle génération ne sacrifiera jamais le confort en vertu d’un sens du style qui est désormais propre à chacun.

La simplicité en 2018, passe désormais par des codes fonctionnels qui sont aujourd’hui primordiaux pour la jeunesse. Une facilité d’enfilage, un maintien réparti ou encore une empeigne isolante sont autant d’éléments qui forment le socle de base de la fonctionnalité. Le vêtement ne doit plus être vécu comme une contrainte, mais doit écouter les besoins de leur porteur pour laisser leur personnalité s’exprimer. Pour faire résonner style et utilité, Converse avait besoin d’une signature forte et c’est dans la richesse de son catalogue que la marque a pu aller déceler le design qui fera la différence.

 

 

On retrouve les traces du Mountain Club dans les années 80, période durant laquelle Converse brillait sur les parquets avec la Weapon, la Fast Break ou encore la Star Tech. La Converse Mountain Club CMC3000 était pensée pour proposer une alternative aux amoureux de la Chuck Taylor qui ne pouvaient pas se permettre de la porter durant l’hiver.

Un one-shot pour Converse durant cette période qui posait cependant les bases d’une demande croissante de paires à l’épreuve de toutes les conditions. Pour le retour de cette ligne, la marque a cependant laissé ses designers fouiller plus loin dans ses archives dans l’objectif d’y trouver la réelle essence du design fonctionnel. C’est dans les périodes de guerre que les créateurs ont pu trouver leur bonheur en basant ces nouvelles silhouettes sur une paire produite pour l’armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale.

Comme de nombreuses entreprises, la Converse rubber shoe company fut mise à contribution pour équiper les soldats dès 1941 et leur proposer des solutions pour faciliter le quotidien.

La manufacture du Massachusetts produisit ainsi la célèbre Bunny Boot qui équipa les militaires américains pendant la guerre. Développée par le Navy Clothing and Textile Research Center, la paire proposait différentes fonctionnalités imaginées pour résister aux conditions les plus extrêmes. Un système pour enfiler les paires comme des chaussettes, des instructions claires d’utilisation, une chambre à air pour évacuer la pression durant le vol et surtout une empeigne warterproof, l’ensemble de ses fonctionnalités ont défini plusieurs décennies de design fonctionnel.


Grâce à ce rapide passage dans ses archives, Converse a pu travailler sur une base solide pour redéfinir les standards de la fonctionnalité. L’esthétique militaire reste ainsi au coeur de la ligne Mountain Club qui s’est adapté aux nouvelles exigences du quotidien. 
La réinterprétation de cette botte militaire des années 40 s’est faite en étroite collaboration avec la manufacture Gore-Tex qui a mis sa célèbre membrane au service de ces nouveaux design. Le savoir-faire de la marque a permis de construire des silhouettes entièrement isolantes qui préserveront l’intérieur des paires de toute humidité.

Comme un clin d’oeil au design de l’époque, Converse a choisi de réutiliser les instructions d’usage sur leur empeigne utilisée ici comme une traduction visuelle des différentes fonctionnalités qui les composent. Ces instructions font ainsi le lien entre l’exigence des terrains hostiles pour laquelle ce design a été imaginé et la jungle urbaine à laquelle sont confrontés les parisiens au quotidien. Le caractère intemporel des silhouettes de Converse font le reste et permettent à ces nouveaux design de se fondre dans l’environement de la ville. La One Star, la Chuck Taylor ainsi que la Fastbreak répondent ainsi à ce besoin de faire résonner les codes du design fonctionnel avec des silhouettes intemporelles en dialogue constant avec la nouvelle génération.

La collection Converse Mountain Club sera disponible le 8 novembre sur le site web de Converse ainsi que dans une sélection de revendeurs.

 

outfit : Drône, BoyHood, AppleCore, Avnier
photographe : anonymtouns

Tags:
Nicolas Foret

Administrator / team WAVE®

Related posts

Leave a Reply

scroll up