Khabib Nurmagomedov

“Ce ne sera jamais fini” : Khabib Nurmagomedov met la pression sur Conor McGregor

  • Thomas Chassin Jousse
  • 2 mois Ago
  • MMA
  • 6819 Views

Comparé au clash qui anime les petites querelles entre Booba et Kaaris, celui entre Khabib Nurmagomedov et Conor McGregor semble avoir changé de dimension. Alors qu’il s’apprête a défendre son invincibilité face à Dustin “The Diamond” Poirier le 7 septembre lors de l’UFC 242 à Abu Dhabi, Nurmagomedov continue de menacer l’irlandais. Dans une interview donnée à ESPN, le russe est très clair, croiser McGregor et sa team ne serait clairement pas une bonne idée, pour lui la guerre n’est pas terminée et ne le sera jamais.

Le problème pour Conor, c’est que Khabib semble très loin de plaisanter, pour lui ce n’est pas “only business” et les multiples provocations de l’irlandais semblent avoir, semaines après semaines, cultivées une véritable haine chez le russe. Le message est direct “ce ne sera jamais fini”. Là où certains crieront au bluff et à l’intox et où d’autres pourraient penser à une stratégie pour faire monter les enchères d’une potentielle revanche, il faut comprendre les valeurs du combat et les codes du russe. Rien de bon ne semble se présager pour The Notorious.

Le passif de l’attaque du bus

Au contraire de Conor qui a ces derniers temps beaucoup parlé sans malheureusement assumer, Khabib a depuis longtemps démontré qu’il était un véritable tueur. Discret, sûr de ses forces et véritable monstre de travail, le russe est une arme de combat, son palmarès de 27 victoires pour autant de combats ne viendra certainement pas le desservir et Nurmagomedov a toujours été clair avec McGregor. Lorsque la fameuse histoire du bus attaqué a eu lieu, serein et avec quelques membres de son équipe, Khabib déclarait que Conor n’avait pas besoin de faire tout son spectacle, qu’il avait simplement à l’appeler pour lui donner une heure, une date, et un lieu. On sait désormais que l’histoire donnera raison au russe qui finira Conor au 4 ème round par étranglement. Une victoire de taille pour Khabib, qui sans apprécier une seule seconde, déclenchera rapidement une scène de KO en attaquant le clan de l’irlandais avant qu’une bagarre générale n’éclate.

Le constat fut sans appel, les deux guerriers ont écopé d’amendes et de suspensions et c’est donc finalement la justice américaine qui semblait clore ce chapitre. Seulement l’UFC aime trop le spectacle pour se ranger discrètement et les provocations ont assez librement continué de fuser. Sauf que cette fois et maintenant que la victoire est sienne, Khabib Nurmagomedov prend un malin plaisir à attaquer et violemment menacer celui qu’il surnomme “Chicken” sur les réseaux, des menaces qu’il n’hésitera pas à mettre en oeuvre et personne ne semble douter de sa parole, il en fait une histoire personnelle.

Je ne veux pas me battre contre un type qui ne gagne jamais, même notre dernier combat ne l’a pas terminé. Fracasser des gens, ce n’est semble-t-il pas suffisant. Je l’ai fracassé ? Ce n’est pas assez. Nous devons finir toute son équipe. Ce ne sera jamais fini – Khabib Nurmagomedov

Telle est la logique du russe, qui malgré la Justice n’hésite pas à faire des menaces publiques à l’encontre de Conor McGregor et son équipe. Simplement du bluff alors, ou des paroles en l’air ? Difficile à croire quand on comprend les convictions de Nurmagomedov.

Une énième stratégie marketing ?

Pour ceux qui pencheraient pour une stratégie marketing avec la volonté de faire grimper le prix du combat, là encore, la persistance de The Eagle a de quoi inquiéter, il n’a d’ailleurs pas fait de détour. Il ne veut pas d’un combat pour l’argent, il ne s’en cache pas et joue cartes sur table. Si il avoue qu’une revanche pourrait être organisée, il y ajoute quelques précisions sportives.

Il confirme ainsi qu’il n’offrira pas cette revanche réclamée par McGregor tant qu’il ne l’aura pas méritée dans la cage. Khabib se justifiant ainsi sans oublier de ridiculiser l’irlandais par l’envie d’affronter “de vrais gars” comme Dustin Poirier (que Conor a déjà vaincu), George St Pierre ou encore Tony Ferguson qui devrait logiquement être le prochain adversaire du russe en cas de victoire à l’UFC 242. Khabib évoquant alors un intérêt sportif :

Ce type doit revenir et faire un 9 voir 10 victoires d’affilée. Après ça nous pourrons re-combattre. Peut être que les gens qui vont regarder cette interview vont se dire : “oh, il pense comme ça mais lorsque l’UFC va venir le voir pour lui dire d’affronter Conor pour quelques millions de dollars, il le fera.” Pas, de, combat – Khabib Nurmagomedov

Le problème c’est que les propos du russe se tiennent, le constat est cruel, mais que ce soit la NBA ou l’UFC Il faut comprendre que le seul domaine du sport est dépassé, largement rejoint par la variable business, McGregor en avait rapidement compris les codes et enchainaient les performances impressionnantes, raflant tout sur son passage et terrassant ses adversaires, le tout avec une communication parfaite dans ce domaine. Sur le toit du monde l’irlandais s’est semble-t-il brulé les ailes. Une aventure excitante mais soldée d’un échec en anglaise et une correction infligée par Khabib à un Conor hors de forme auront suffi à faire descendre l’irlandais de son trône de fer.

Concernant l’UFC 242 qui aura lieu à Abu Dhabi, Khabib Nurmagomedov y affrontera Dustin Poirier et là encore, Conor ne sera pas le bienvenue si il compte s’y faire remarquer, il prévient :

Il sera plus difficile de quitter Abu Dhabi que New York. S’il a l’intention de venir, il devrait s’asseoir et regarder les combats parce qu’il sera impossible pour lui de faire ses tours sournois – Khabib Nurmagomedov

Dans le reste de l’actu, Batman s’installe aux Galeries Lafayette pour fêter ses 80 ans.

 

scroll up