Les Warriors annulent le décollage des Rockets dès le Game 1

  • Thomas Chassin Jousse
  • 2 semaines Ago
  • Basket
  • 5586 Views

L’avantage du terrain en playoffs se définit selon le bilan victoires/défaites obtenu lors de la saison régulière. Comme une série se déroule au meilleur des 7 matchs, jouer la manche décisive devant son public est toujours un atout. Cette année c’est Houston qui s’est imposé comme le leader à l’Ouest et cette nuit les Rockets affrontaient l’armada des Warriors pour le Game 1 des finales de conférences. Les Warriors de leur côté ont plusieurs fois rappelé que l’avantage du terrain n’était pas si important et se sont fait un plaisir de mettre en application cette déclaration lors de leur affrontement de cette nuit pour une victoire qui donne le ton d’entrée (119-106).

Cette saison Houston s’est positionné comme l’outsider numéro 1 pour faire tomber les Warriors et si Chris Paul (23 points, 11 rebonds) et James Harden (41 points, 7 passes) ont réalisé des performances dignes de leur statut il faut prendre conscience que face à Golden State la moindre erreur est souvent synonyme de défaite. Les Warriors sont une véritable machine à victoires, une équipe forte d’un jeu collectif maîtrisé mais qui peut également compter sur ses talents individuels d’exception si nécessaire. Cette nuit c’est Kevin Durant, tout simplement inarrêtable qui a fait la misère aux Rockets avec ses 37 points à plus de 50 % au shoot. Steve Kerr, son coach, aimait rappeler en conférence de presse “on aime que le ballon bouge mais avoir Kevin Durant est le luxe ultime”, comment mieux définir le talent du numéro 35 des Warriors ? Derrière un Curry maladroit à 3 points mais qui a su imposer son rythme c’est Klay Thompson avec ses 28 points qui a parfaitement secondé Durant au scoring.

Si les deux équipes se renvoyaient coup pour coup jusqu’à la mi-temps (56-56) c’est au retour des vestiaires que les coéquipiers de Durant ont fait la différence pour finir le match avec 13 points d’avance. Le barbu aura eu beau se démener comme un diable et enchaîner step-back, lay-up et dunk ses erreurs défensives que ce soit en un contre un ou en back door ont trop profité aux Warriors, qui comme on vous l’expliquait plus haut vous font payer très cher la moindre baisse de concentration. Avec son fameux Death Lineup composé de Curry, Thompson, Iguodala, Durant et Green le roster des Warriors semble toujours aussi compliqué à vaincre à 4 reprises. C’est pourtant la périlleuse mission qui attend Houston pour pouvoir atteindre les Finales NBA. Déjà orphelin de l’avantage du terrain, la pression sera côté texan pour le Game 2 qui aura lieu mercredi 16 mai à 3h du matin. Une seconde défaite compliquerait de façon critique les chances de victoire des Rockets dans cette série.

Les Warriors annulent le décollage des Rockets dès le Game 1

 

Thomas Chassin Jousse

Author / team WAVE®

Related posts

Leave a Reply

scroll up