Les 5 enjeux de la fin de saison NBA

  • Thomas Chassin Jousse
  • 3 mois Ago
  • Basket
  • 6527 Views

Il reste une vingtaine de matches à disputer aux franchises NBA avant que le calendrier de la saison régulière ne laisse place aux joutes épiques des playoffs. Comme chaque année, individuels ou collectifs, différents enjeux vont animer la fin de la saison, nous avons décider d’en choisir 5 pour vous matricer NBA avant que les guerres de la post saison ne commence.

Qui prendra le contrôle de Los Angeles ?

Les 5 enjeux de la fin de saison NBA

La cité des Anges est devenue le terrain d’un duel de haute volée entre deux des plus grosses écuries de la NBA. Aujourd’hui, les Lakers caracolent au somment de la Conférence Ouest, le roster est guidé par l’aura de LeBron James et son nouveau bras droit, Anthony Davis. En Face, les Clippers ont fait encore plus fort en parvenant à réunir Paul Georges et Kawhi Leonard secondé de secondes lames de premier choix.

Seulement, l’impression générée par les Clippers n’est pas encore à la hauteur escomptée, espérons que le roster sera au top en avril. Il semble que les deux équipes aient encore de la marge et comme chaque année ce sont les playoffs qui trancheront par la vérité du terrain.

La chasse au titre pour les Bucks

Si la bataille à Los Angeles fait rage, l’autre concurrent le plus sérieux pour le titre est représenté par le MVP en titre, Giannis Antetokounmpo et ses Bucks. Plus complet et encore plus impressionnant encore que la saison passée, Milwaukee surnage à l’Est et affiche tout simplement le meilleur bilan collectif de la NBA, avec seulement 8 défaites au compteur depuis le début de saison.

Avant d’arriver au mois d’avril, les Bucks ont la possibilité d’intégrer un cercle très fermé en dépassant la barre des 70 victoires en saison régulière. Un tour de force que seul Jordan et ses Bulls avaient réussi à imposer avant que Curry et ses Warriors ne parviennent à faire encore mieux avec un bilan de 73 victoires. Pour y parvenir, Milwaukee devra quasi réaliser un sans faute en maintenant son rythme de croisière.

Zion peut-il rafler le trophée de Rookie of The Year ?

Les 5 enjeux de la fin de saison NBA

Le jeune meneur des Grizzlies, Ja Morant a conquis toute la NBA pour sa première saison dans la ligue. Explosif, clutch et déjà au coeur de l’effectif de Memphis, l’ancien de Murray State a toutes les qualités pour devenir une superstar dans les prochaines saisons.

Pourtant, celui que tout le monde attendait, c’est Zion Williamson. Seulement, avec ses mensurations qui rappellent celles du Shaq dans ses jeunes années, le phénomène de NOLA a passé la première partie de la saison à l’infirmerie, laissant la voie royale au rookie des Grizzlies. Avec son ultra domination physique, le Baby Shaq des Pelicans a depuis rapidement enchainé des sorties à 20 points/10 rebonds et continue de monter en puissance.

Autre variable majeure, leur duel pour le 8 ème spot à l’Ouest, synonyme de qualification pour les playoffs. Sur ce terrain, c’est encore Ja Morant qui a les cartes en main avec 3 victoires d’avance sur les Pelicans. Si Williamson parvient à rassembler toutes ces conditions, la quête du trophée de Rookie of The Year sera relancée, sinon Ja Morant héritera avec mérite de la récompense.

Qui décrochera les derniers spot des playoffs ?

Les 5 enjeux de la fin de saison NBA

À l’ouest, un fait historique pourrait avoir lieu cette saison, avec les Spurs qui pourraient manquer les playoffs pour la première fois depuis 1977. La dynastie texane est en danger, ce n’est plus un secret pour personne. La fin d’un cycle à San Antonio se dessine clairement.C’est pour le moment les Grizzlies de Ja Morant qui comme on vous l’expliquait plus haut ont la main sur le 8 ème spot. Mais Memphis est pris en chasse par plusieurs franchises : les Blazers de Lillard, les Pelicans de Lonzo Ball, Ingram et Williamson, les Spurs donc, ou même les Kings et les Suns qui pourraient jouer les troubles fêtes. Pour le moment, Memphis a une longueur d’avance, mais derrière, de la 9 ème à la 13 ème place, les bilans se ressemblent à s’y méprendre.

À l’Est, Indiana affiche le 6 ème bilan et a pu compter sur le retour de Victor Oladipo pour solidifier sa position. Après, la lutte entre Orlando et Brooklyn qui devra faire sans Kyrie Irving absent jusqu’à la fin de saison ne propose aucune certitude. Si Washington, Chicago, Charlotte et même Detroit peuvent encore tenter quelque chose, il faudra élever leur niveau de jeu respectif et surtout leur régularité, puisque pour aller chercher le dernier ticket des plaoffs une série de victoires sera obligatoire pour combler un retard déjà conséquent sur le Magic et les Nets.

Qui finira MVP de la saison régulière ?

Harden, Doncic, Davis et Léonard ont tout le profil de candidats sérieux, seulement deux hommes sont sur une autre planète. D’abord LeBron James qui malgré ses 35 ans défie continuellement le temps. Le constat est simple, mettez le King dans n’importe quelle équipe, elle deviendra un candidat au titre. Visage du renouveau des Lakers, LeBron James a haussé le ton et affiche des moyennes statistiques toujours aussi grandioses.

Son adversaire direct n’est autre que Giannis Antetokounmpo, qui à l’heure actuelle est le candidat le plus légitime à sa propre succession vers un doublé mérité. Si le Grec possède un léger avantage avec le bilan collectif des Bucks, cette course aux 70 victoires et surtout des performances individuelles de haute volée, Lebron semble tout aussi légitime, si les Lakers montent encore en puissance.

Ce qui est certain, c’est que nous entrons dans une partie charnière de la saison, le break du All Star Game a permis de recharger les batteries et de rendre un hommage des plus vibrants à Kobe et sa fille. Maintenant, débute le dernier sprint avant les playoffs et les choses sérieuses. Rendez vous en avril pour un nouveau débrief.

Dans le reste de l’actu, Balenciaga frappe fort avec un défilé apocalyptique très engagé.

 

scroll up