La NBA lève les restrictions de couleurs des sneakers pour la saison 2018-19

  • Thomas Chassin Jousse
  • 5 mois Ago
  • Basket
  • 8644 Views

A l’image de l’UFC, la NBA est un business. Régie par de nombreuses règles en constante évolution la ligue américaine de basket vient de faire une annonce pour le moins intéressante. Les restrictions concernant les coloris des sneakers seront allégées dès la saison prochaine, laissant les joueurs beaucoup plus libres quant aux choix de leurs modèles portés lors des matchs.

C’est une première depuis les débuts de la ligue. Cette évolution s’inscrit dans une volonté d’accorder plus de place à l’expression des joueurs sur le terrain. Historiquement, toutes les chaussures de sport portées par les joueurs d’une équipe se limitaient à 51% de blanc ou de noir, autorisant un accent minimal de couleur lui même lié et limité par les couleurs identitaires de l’équipe selon celle qui jouait à domicile ou en déplacement. Lors de la saison 1984-1985, un certain Michael Jordan avait cristallisé l’attention. Sa Majesté avait ainsi reçu un avertissement de la part de la ligue lui interdisant le port de ses Air Jordan 1 noir et rouge. Un avertissement qui n’aura pas les effets escomptés, MJ continue de porter le modèle et Nike décide de payer les 5000 dollars d’amende infligés à sa star pour chaque match où Jordan portait une paire interdite. Nike décide ainsi d’affronter la NBA et transforme ce conflit en campagne marketing. Aujourd’hui la marque Jordan, filière de Nike, atteint les 3 milliards de dollars de revenus annuels, un combat rondement mené qui aura pu s’appuyer sur le développement de l’aura internationale de la NBA engendrant une demande accrue des modèles fétiches des stars de la ligue.

Vers la fin des années 2000 une nouvelle étape est franchie, les joueurs sont désormais libres de porter des paires colorées. Seulement la encore une limite est fixée. Les nuances désirées sont restreintes aux nuances de l’équipe au sein de laquelle le joueur évolue. Un exemple simple, un joueur des Lakers devait limiter ses choix aux teintes pourpre et or.

En 2012, les soirées à thèmes s’invitent dans la grande ligue. Noël, journée des anciens combattants, St Patrick, Black History Month et d’autres offrent différents modèles de sneakers en lien avec le sujet de l’événement. Dans le même sens, les Finales NBA laissent plus de liberté aux joueurs tout comme durant le match célébrant la remise de bagues des champions en titre, laissant la nuance Gold s’emparée des sneakers. 10 soirées NBA par saison sont ainsi prévues, apportant un peu de fraîcheur aux designs des modèles favoris des joueurs.

Alors que les joueurs continuent de ne pas prêter attention aux sanctions financières, portant les modèles de leur choix, colorés ou non, la NBA se devait de faire évoluer son règlement. Petite anecdote, lors de la saison écoulée, Lebron James a porté 51 versions différentes de sa Nike Lebron 15.

Cette fois le processus qui tend vers une liberté totale en terme de sneakers semble atteint. Evidemment certaines restrictions logiques seront maintenues. Ainsi les logos de tiers devront d’abord être validés par la NBA avant de pouvoir fouler les parquets. De même, les objets saillants ou éléments réfléchissants devront être mis de côté.

Les sneakers de la première moitié de saison sont généralement validées à la fin du mois d’août. La ligue préférait confirmer celles de la seconde partie des le début du mois de décembre, une simple question d’organisation donc.

Evidemment, une franchise pourra toujours avoir sa propre politique interne concernant les modèles portés par ses joueurs, pour la petite histoire on se rappelle ainsi de Pat Riley, le gourou du Heat de Miami avait insisté auprès de Nike “tous mes soldats portent les mêmes couleurs de sneakers”. La saison 2018-2019 devrait donc offrir une grande richesse de paires inédites.

Dans le reste de l’actu sneakers, profitez d’un visuel on feet des Off White x Nike Blazer Mid Spooky Pack.

La NBA lâche du lest sur les restrictions de couleurs de ses sneakers

Thomas Chassin Jousse

Rédacteur / Team WAVE®

Related posts

Leave a Reply

scroll up