le collectif WAVE® se compose d’artistes et de passionés. Le média du collectif analyse ce qui défini la culture actuelle en couvrant des thématiques telles que le sport, la musique, l’art, la mode et les sneakers. Plus qu’un média/agence, le collectif WAVE® propose une expérience unique à destination de la nouvelle génération.

copyright WAVE® 2022

Tout ce qu’il s’est passé au Grand Prix Oakley Mugello 

Le week-end du 17 mai 2022, la piste Oakley de Mugello accueillant des passionnés de moto des quatre coins du monde pour le grand prix. Ce circuit accueille des courses depuis les années 20. C’est cependant la moto GP qui reste la discipline reine de ce circuit qui a accueilli sa première course en 1976.

Le circuit est ainsi connu pour accueillir toute la ferveur du public italien ce qui rend le spectacle aussi intéressant sur la piste que dans les gradins.

Cette nouvelle édition était cependant assez particulière, car elle se déroulait pour la première fois sans Valentino Rossi. Le coureur italien était cependant toujours bien présent dans l’esprit des supporters et surtout sur leur vêtement. Quand on se balade dans les tribunes des supporters à Mugello, il est tout simplement impossible de passer à côté du numéro 46.

Ce numéro est devenu le symbole d’une marque de à part entière qui continue de vivre après la retraite du coureur. Les stands Yamaha ou Ducatti faisait pâle figure face aux stands jaunes fluo du numéro 46.

Sur la grille de départ, les coureurs portaient eux les combinaisons chargées en logo que l’on a l’habitude de voir. En Moto GP2, le coureur XX portait les nouvelles Oakley tandis que Fabio Quartararo portait lui les Deadbolt, qu’il a lui-même désignés.

Après une très mauvaise séance de qualification où il s’est placé en 6e position, le français est finalement arrivé 2e du Grand et a pu conforter ainsi sa place de leader au Championnat du monde.