Virgil Abloh Interview

On a parlé avec Virgil Abloh de la derniere Jordan 1 Off-White™

  • Nicolas Foret
  • 3 mois Ago
  • Jordan
  • 29 Views

Virgil Abloh était la semaine dernière de passage à Paris, l’occasion pour nous d’essayer de comprendre
ce qui se cache derrière sa dernière Jordan 1.
Son héros Michael Jordan, sa vision de la sneaker, le designer révèle quelques-uns de ses secrets au sein de cette interview à Jordan Bastille.

 

L’année dernière tu as généré un engouement incroyable avec la collection The Ten, on a pu voir des kids faire la queue pendant des jours pour tenter d’obtenir cette paire, qu’est que ça te fait de voir ton travail unanimement salué ?

C’est irréel .. Je ne sais pas mec, c’est une bonne question … Je suis le genre de personne qui aimerait que chaque personne puisse obtenir une paire. Mais, tu sais, en tant que designer, celui qui se met au défi de fabriquer des produits que les gens aiment et achètent, ça fait du bien quand tu vois le produit arrivé dans le monde réel, et que les gens participent à son succès. La pire chose en tant que designer c’est d’avoir une idée qui passe inaperçue.

Tu as grandi à Chicago avec Michael Jordan perçu comme un héros. Qu’est-ce que ça fait d’être perçu à ton tour comme un héros par les adolescents ?

C’est plus qu’important pour moi, en tant que designer de poursuivre un truc que je reçois de mes mentors .. Dans une plus grande mesure, Michael Jordan était mon Superman. C’est un personnage surnaturel, il faisait des choses qui semblaient impossibles, et la chose principale à retenir c’est que Michael était un joueur de basketball local, c’est un truc qui se passait dans la rue à côté de ma maison. Aller le voir jouer et porter ses chaussures localement, c’était quelque chose pour nous. À l’époque en 85, on ne voyageait pas pour se rendre compte qu’il était une figure internationale. On est en 2018, et on est assis là à parler d’une Jordan 1 mec .. Ça te donne une idée de la puissance de cette paire. C’est une pièce de design historique.

Imagines être un kid de 9 ans et voir qu’il peut gagner, voir ce qu’il faisait sur le parquet .. Sa mentalité intrépide, ce travail acharné, son dévouement .. Ça fonctionne 100% temps si tu l’appliques à n’importe quel rêve ou but que tu as. Ce qu’il a fait en basketball m’a motivé à le faire en matière de créativité.

On sait que tu as un attachement particulier avec l’Europe, est-ce que la sortie de cette Jordan réservée à l’Europe est un choix de ta part pour remercier tes fans Européens ?

C’est un truc intéressant, parce que maintenant nous sommes une communauté mondiale, pour un grand nombre de raisons. Je me souviens en tant qu’américain qui allait à Londres pour la première fois (quand j’étais dans mon délire Nike Dunks) et j’appréciais le fait de devoir voyager pour avoir des couleurs différentes. J’aime les produits globaux et j’aime le local. Donc ça en fait juste quelque chose de spécial que cette paire sorte pour les locaux européens.

 


Avec le succès de la Jordan 1 Off-White Chicago, on aurait pu s’attendre à voir une version « Bred » ou « Royal » sortir juste après. Pourquoi as-tu opté pour un colorway sobre entièrement blanc ?

En fait la version blanche est le premier sample qui devait sortir, la toute première version que j’ai faite avant la Chicago. La chaussure était censée sortir blanche, mais j’ai changé d’avis à la dernière minute, parce que j’ai pensé que si on voyait une version blanche en premier, beaucoup n’aurait pas compris l’attachement à l’héritage de la Jordan 1. Donc c’était préférable de la sortir dans un second temps. Maintenant, tu peux comprendre le design qui a déjà été vu et apprécier cette version blanche.

 

La paire est désormais disponible en taille femmes, est-ce que tu as eu beaucoup de message des femmes pour la première Jordan ?

Oui, je pense que c’est génial que tout le monde puisse avoir la paire. Elle est disponible pour plus de personnes et surtout pour les femmes qui sont généralement plus petites. C’est bon d’avoir mon projet disponible dans différentes tailles.

Peux-tu nous expliquer quel à été ton processus créatif pour aboutir à l’idée de déconstruction ?

C’était juste un exercice de design .. Tu sais, pour donner un plus au produit .. Pour ce qui est de travailler avec Nike en général, sur des sneakers … Tu te demandes ce qui rendrait ta collaboration unique. Je voulais trouver une nouvelle façon de faire une paire distincte, pas simplement la couleur, mais aussi la construction technique de la paire.

Y a-t-il d’autres silhouettes Jordan sur lesquelles tu aimerais exercer ta créativité ?

Je suis ouvert à ça. Je t’avoue que je n’y pense pas trop … Mais oui, tu sais Jordan Brand est tellement important pour la culture sneakers. Pourquoi pas …

Une Jordan 6 ? Une 4 peut-etre ?

Qui sait .. (Rires)

 

On a parlé avec Virgil Abloh de la derniere Jordan 1 Off-White™, 5.0 out of 5 based on 5 ratings
Tags:
Nicolas Foret

Administrator / team WAVE®

Related posts

Leave a Reply

scroll up