Qui est Sheck Wes ? Parcours de l’enfant terrible des US

  • Nicolas Foret
  • 10 mois Ago
  • Musique
  • 7430 Views

Mudboy, c’est de cette manière que se définit le jeune Sheck Wes. À tout juste 20 ans, il porte les espoirs de deux importants labels américains. Signé chez GOOD Music de Kanye West et Cactus Jack de Travis Scott, Sheck Wes a tout à prouver avec ce premier album qui marque le début de sa nouvelle vie.

On parle d’une nouvelle vie avec Sheck Wes, car le rappeur en a réellement déjà vécu plusieurs. Dans ses jeunes années, il partage sa vie entre l’appartement de Harlem ST Nicholas de son père et les grands espaces de Milwaukee. Étudiant à Milwaukee, il était le mec avec le look de New York, ville qu’il fréquentait durant l’ensemble de ses vacances. Le jeune homme n’est pas vraiment passionné par les cours, mais suit une scolarité plutôt tranquille à l’exception de petit vol à l’étalage et de différents deals de drogue. À l’âge de 13 ans, il s’installe définitivement à New York avec la ferme intention de retourner la ville. Il se met alors à 100% dans le basket, discipline dans laquelle il arrive à se faire remarquer grâce à son 1m89. Pas de grandes ambitions cependant pour une discipline dont la pratique restait dépendante de ses résultats scolaires. 

 

 


Sa silhouette longiligne ne resta pas confidentielle bien longtemps dans le milieu de la mode new-yorkaise. Repéré par un chasseur de têtes dans le métro, il réalise ses premiers pas en défilé pour la marque Birkenstock. Des débuts plutôt paradoxaux qui l’amèneront par la suite à faire partie de la poignée de mannequins sélectionnés par Kanye West pour la présentation de sa collection Yeezy Saison 3. Derrière cet évènement majeur pour le jeune homme âgé de 16 ans, se cache cependant un choix cornélien qui a défini le reste de sa vie. Le même soir, Sheck devait participer à un match de playoff pour son équipe de basketball de lycée. Un choix qui créera une véritable rupture avec son coach et marqua le début d’une fin de scolarité plutôt compliquée. Soucieux de voir son éducation troublée par son quotidien mouvementé de golden boy New-Yorkais, ses parents l’envoyèrent de force au Sénégal, à Touba, pour étudier l’Islam.

 

 

Ce voyage dans ses racines dura 5 mois. 5 mois durant lesquels il réussit à se forger un caractère à toute épreuve. Ce séjour n’avait cependant rien de vacances pour le jeune homme de 17 ans. Dès son arrivée, son frère qu’il rencontrait pour la première fois lui demanda son passeport pour éviter un vol sur place. Cette petite combine se transforma en chantage pour le jeune homme à qui on promettait le fameux sésame synonyme de retour New York s’il suivait les exigences de sa famille. L’ambassade des États-Unis sur place n’y pouvait rien, il devait attendre ses 18 ans pour pouvoir retourner à la maison. En totale immersion sur place, Sheck Wes a vécu la vie dure devant parfois tuer les animaux qu’il nourrissait pour certaines fêtes musulmanes. Un séjour dont il est revenu avec des convictions et la ferme intention de reconstruire la ville qui l’avait accueilli pendant ces 5 mois.

 

 

De retour à New York, le jeune homme apprend à composer et jouer du piano dans l’objectif de réussir dans le monde du rap. Il s’entoure de quelques producteurs pour construire sa signature sonore. L’anthem Mo Bamba vit très rapidement le jour sur un beat à consonance EDM composé par 16yrold et le duo Take A Day Trip. Live Sheck Wes et Chippi Chippi ne viendront par la suite que confirmer le talent de rappeur qui a très vite intéressé l’ensemble de l’industrie. Sheck Wes n’oublie cependant pas son passé dans le mannequinat et se prête volontiers à des défilés ou à des shooting notamment pour Helmut Gang. Cependant, comme il aime le rappeler, Sheck Wes n’est pour le moment qu’un mudboy, l’étape juste avant de venir un homme.

 

 

Signé chez Interscope sous Cactus Jack et GOOD Music, Sheck Wes a désormais les moyens de ses ambitions et sort aujourd’hui son premier album intitulé Mudboy.

 

scroll up