Le Super Bowl LIII n’a pas vraiment conquis les Etats-Unis

  • Kevin Cortinovis
  • 8 mois Ago
  • Sport
  • 2783 Views

Si les Patriots l’ont emporté sur les Rams et qu’entre autre, Maroon 5 et Travis Scott ont assuré le show de la mi-temps, ce 53ème Super Bowl n’a pas été ressenti comme un millésime.

Au terme d’un match ultra défensif, les New England Patriots ont remporté un sixième Super Bowl face aux Rams de Los Angeles. 6 comme le nombre de Super Bowl remporté par le quarterback Tom « Terrific » Brady, rapprochant le joueur de 41 ans du sacro-saint et de l’honorifique titre de Greatest Of All Time de sa discipline.

Un Super Bowl de stratège défensif donc, qui n’aura su séduire le public américain. En effet, avec une note globale de 44.9, plus faible note globale sur les 5 derniers Super Bowl, ce Super Bowl fut une déception. Une note qui descendra à 26.1 à la Nouvelle Orléans, plus faible marché américain pour cette 53ème édition. Et de nombreuses raisons découlent de cette très faible notation.

En terme purement sportif…

La première raison évoquerait une certaine lassitude de l’audience américaine à entrevoir une nouvelle fois les New England Patriots au Super Bowl. En effet, avec trois apparitions sur les trois dernières années, il semblerait que l’hégémonie de Brady et des Patriots ne séduisent plus un public américain en demande de nouveauté. De plus, et cette fois ci, concernerait l’adversaire du soir, l’audience américaine n’aurait pas supporté la présence des Rams au Super Bowl après le fait de jeu litigieux lors de leur finale de conférence face aux Saints. En effet, en oubliant de siffler une passe interférence pour les Saints, le corps arbitral a permis aux Rams d’accéder au Super Bowl. Une présence embarrassante au Super Bowl donc, très controversée aux États-Unis.

L’aspect politique rentre également en compte…

En effet, la raison de ce boycott pourrait être en relation avec le traitement de la NFL vis-à-vis de Colin Kaepernick et d’Eric Reid. Depuis que l’ex quarterback des 49ers a déposé son genou à terre, pour protester contre le racisme et les violences policières vis-à-vis de la communauté Afro-Américaine aux Etats-Unis, Colin Kaepernick est agent libre, sans contrat, pris à parti par le président Donald Trump et complètement délaissé par la ligue. De manière similaire, le cas d’Eric Reid inquiète. En effet, ayant affirmé son soutient au geste du quarterback, le joueur aurait été ciblé par la ligue, notamment en ayant été convoqué à 7 contrôles anti-drogue sur ses 11 dernières apparitions. Une pratique jugée abusive par le joueur et sa franchise des Carolina Panthers. Enfin, un nouvel appel au boycott a été lancé par Kaepernick avec une nouvelle campagne #ImWithKap sur Instagram, soutenu par de nombreux NBA players  et peoples sur le réseau social.

Quoi qu’il en soit, malgré un aspect sportif décevant, un show de mi-temps riche en polémiques et un aspect politique plus que présent, ce 53ème Super Bowl devrait rester l’évènement sportif le plus regardé à la télévision de l’année.

Dans le reste de l’actualité, Shin Gwang dévoile sa Nike Air Max 97 Néon Séoul on feet.

 

 

 

Tags:
Kevin Cortinovis

Rédacteur / Team WAVE®

Related posts

Leave a Reply

scroll up