trophy roome air jordan 1

Comment le drop de la Trophy Room x Air Jordan 1 a viré au fiasco

  • Nicolas Foret
  • 1 semaine Ago
  • Jordan
  • 14601 Views

La Trophy Room x Air Jordan 1 est sortie officiellement cette semaine sans pour autant faire oublier les zones d’ombres autour de sa distribution. Ces accusations sont d’autant plus importantes que Trophy Room est la boutique de Marcus Jordan, le film de Michael.

Teasée depuis près d’une année, cette Air Jordan 1 était l’une des paires les plus attendues de 2021. la boutique de Marcus Jordan, fils de Michael, a imaginé une Air Jordan 1 directement inspirée du colorway OG Chicago qui raconte une anecdote peu connue de la carrière de son père. La paire renferme une référence au match du All Star Game “Frozen out” de Michael Jordan durant lequel il aurait été mis à l’écart par les cadors de NBA. Le design était réussi, l’histoire était belle et tout était réunis pour que la Trophy Room x Air Jordan 1 soit une réussite pour Marcus Jordan.

 

 

Tout ne s’est cependant pas passé comme prévu. Dès décembre 2020, comme chaque sortie importante, les images de la paire fuitent sur les réseaux sociaux. Au lieu de les ignorer, Marcus Jordan accuse publiquement des employés du centre de distribution de Memphis d’en être la source. Ce gigantesque hangar est le plus gros centre de distribution de Nike au monde et certains habitants de la ville ont déjà posté des images de paires avant leur drop. En plus de cette accusation, Marcus Jordan ajoute 

Le plus drôle, c’est que nous n’avons même pas encore payé les paires. On ne m’avait même pas dit qu’elles étaient en Amérique

Marcus Jordan

Les semaines s’écoulent et de nouvelles images de la paire inondent les réseaux sociaux ce qui pousse Marcus Jordan à mettre en cause de la légitimité de ces paires. Pour Complex, le fils de Michael a expliqué que les paires n’ayant pas de lacet bleu ne provenaient pas d’une production officielle de Jordan Brand. Seulement, quelques jours après, des rappeurs affiliés à Jordan Brand comme Bun B ont reçu la paire sans ces fameux lacets. Cette nouvelle incohérence fait encore une fois planer le doute sur les agissements de Trophy Room.

À une semaine de la sortie, les suspicions de backdoor ont finalement été prouvées en images avec des resseler renommées. La plus marquante d’entre elles, celle de Benjamin Kickz a fait le tour des réseaux sociaux. Selon Complex, Trophy Room aurai contacté des resseler pour leur vendre des paires par lot au prix pour 850$ à 1000$ l’unité. D’autres personnes auraient été approchées pour 1200$ la paire, toujours selon Complex. Marcus Jordan était-il au courant ou ce backdoor a-t-il été piloté par un employé du centre de Memphis ?

 

 

Les doutes ne se sont pas estompés lors du jour de la sortie officielle de la paire. Alors qu’elle n’a été distribuée que via un SNKRS pass sur la SNKRS app, la raffle sur le site de Trophy Room a vite été saturée si bien qu’il était impossible d’y participer. Cette histoire dont on ne saura certainement jamais la vérité n’aura servi qu’à installer un climat de doute contre Jordan Brand et Marcus Jordan. Difficile de penser que le fils de Michael Jordan a besoin de faire du backdoor pour boucler les fins de mois de son shop qui a légitimement accès à toute les release de Jordan Brand.

Marcus Jordan ne s’est ainsi pas trompé durant la promotion de cette paire : 

La rumeur dit que cette paire a une histoire intéressante

Marcus Jordan

La Trophy Room x Air Jordan 1 se revends aujourd’hui a près de 3000€ au ressel et va continuer de faire parler d’elle, comme l’histoire du Freeze Out de Michael Jordan.

 

 

Dans le reste de l’actualité, Palace dévoile sa collaboration avec les bières Stella Artois.

Tags:
Nicolas Foret

Responsable éditorial / Team WAVE®

Related posts

Leave a Reply

scroll up