La retraite de Conor McGregor doit-elle vraiment être prise au sérieux ?

  • Thomas Chassin Jousse
  • 4 semaines Ago
  • MMA
  • 7175 Views

Lundi soir Conor McGregor annonçait se retirer du MMA. Un choc retentissant alors que d’apparentes négociations étaient en cours pour un retour de l’irlandais dans l’octogone. Conor a déjà plus que brillé au sein de lUFC et ses victoires lui ont permis de s’assurer un avenir financier tout en sérénité, renforcé par son nouveau business dans le whisky. Si cette décision apparaît sérieuse et semble pouvoir se justifier n’oublions pas la dimension de spectacle à l’américaine dont raffole l’UFC, The Notorious en a parfaitement compris les codes et sa folie n’a d’égal que son talent. Il est donc important de prendre un certain recul avec cette annonce surprenante.

 

 

Retraite définitive ou énième annonce tactique ?

D’abord cette fameuse déclaration. Bref et concise, Conor annonce qu’il se retire du MMA, un rapide hommage aux guerriers de l’UFC, une touche d’humour made in Conor et une carrière en or massif qui prend fin en un claquement de doigts, par un simple tweet. Pas de show ni de dernier combat, un simple tweet qui déjà peut soulever quelques doutes quand à la véracité de cette annonce. Un premier doute initié par un souvenir datant d’il y a maintenant quelques années. Alors en conflit avec l’UFC, Conor McGregor avait annoncé sa retraite comme un moyen de pression dans ses négociations d’une revanche contre Nate Diaz avant de revenir à la compétition lors de l’UFC 202 pour affronter le cadet des Diaz. Plus qu’une véritable retraite on pourrait alors penser à un nouveau scénario sorti des pensées de l’irlandais qui s’éloigne de la cage et de la pression médiatique pour se recentrer sur d’autres business avant de revenir le couteau entre les dents.

 

La retraite de Conor McGregor doit-elle être prise au sérieux

 

Une annonce pour sauver sa légende

D’abord, il faut rappeler que le contexte sportif actuel dans lequel évolue Conor n’est pas optimal. L’intérêt sportif de l’irlandais semble s’amenuir petit à petit face à l’appel insistant des multiples 0 sur ses contrats. Pantin de haute valeur dans le manège de l’UFC, McGregor a atteint les sommets et n’est plus un novice. L’UFC n’est cependant pas avare de showtime et le Conor guerrier tant apprécié de ses fans se serait-il perdu dans ce monde où les billets pleuvent et où l’authenticité des plus grands combattants est mise à rude épreuve ? Le constat actuel n’est en fait pas rassurant. Conor a toujours beaucoup parlé, mais le buzz, la provocation, les menaces, McGregor les a toujours assumés dans la cage, devenant rapidement Champ Champ avec les ceintures feather et lightweight. Au sommet de son art, Conor va cependant enchaîner les déconvenues sportives, pourtant montées en épingles après des tapages visuels de plusieurs mois.

 

Analyse : La retraite de Conor McGregor doit-elle être prise au sérieux ?

 

Le combat contre Mayweather a laissé des traces

La première désillusion est portée par Money, se sentant pousser des ailes Conor McGregor, puissant et au sommet en termes de striking, provoque la légende de l’anglaise Floyd Money Mayweather dans un combat soumis aux règles de la boxe anglaise. Sûr de lui et face à un adversaire avantagé par le contexte, Conor se montre serein, multipliant les provocations avec un trash-talking digne de Mayweather lui même. Après avoir occupé l’espace médiatique pendant des mois, le grand jour est arrivé. Le combat vaut son pesant d’or et derrière son spectacle, il maintient l’intérêt des fans avec une double question clairement posée : Conor McGregor sera-t-il le premier à faire chuter Floyd ou sera-t-il complètement dépassé par le rythme de l’anglaise ?

Le résultat, McGregor fera taire les détracteurs et offrira une prestation convaincante, seulement Floyd restera imperturbable. Avec le temps, le constat est simple, financièrement les deux combattants ont dépassé des records, la dimension sportive apparaît quant à elle plus floue et surtout, après tant de bruits, cette défaite égratigne une première fois la légende naissante de Conor McGregor.

 

La retraite de Conor McGregor doit-elle être prise au sérieux

 

Le fiasco du combat contre Nurmagomedov

La deuxième chute est plus récente et plus lourde encore avec le feuilleton Khabib Nurmagomedov. L’UFC 229 a apporté son verdict, le nouveau king de la catégorie des lightweight se nomme Khabib et non Conor. De retour dans la cage après l’épisode Mayweather, Conor McGregor est dépassé, loin de son éveil, il se fait clairement détruire par le russe. Le fiasco est total, durant toute cette histoire Nurmagomedov est resté en retrait, se contentant de simplement menacer l’irlandais, le prévenant qu’il devrait assumer ses paroles dans l’octogone. De son côté The Notorious en a fait des tonnes comme à son habitude, qu’on aime ou qu’on déteste ce genre de tactiques, le charme est plus grand lorsque la victoire est au rendez vous. Soumis par un étranglement arrière, envoyé au sol par une droite fulgurante, vexé, touché sur le domaine du striking dont il est pourtant l’arme ultime, assis contre les grilles de l’octogone, Conor déçoit une seconde fois.

 

Ajoutons à cela une affaire judiciaire suite à la fameuse attaque du bus, boostée par la bagarre générale après l’UFC 229 et le bilan sportif de Conor n’est pas flamboyant ces derniers temps. Son coach de longues dates John Kavanagh avait lui même confirmé cette impression générale. Interrogé sur l’avenir de McGregor il expliquera qu’il ne serait peut être plus de l’aventure si le défi sportif ne constituait pas le fer de lance du retour de Conor.

 

conor mcgregor

 

Les combattants continuent pourtant de se bousculer pour l’affronter

Une dose d’espoir et une flamme ravivée surgissent pourtant ces derniers mois, avant cette fameuse annonce de lundi soir. Après le chaos généré par le combat contre Nurmagomedov, la catégorie lightweight et ses voisines montrent des signes d’agitation et de multiples scénarios tous plus alléchants les uns que les autres se dessinent. Toutes les rumeurs et les noms des meilleurs combattants actuels sont avancés. Qui allait combattre Conor pour son comeback ? Un concept de combats préalables avant un remake face a Khabib ? Qui de Cerrone, Diaz, Holloway, Aldo, Poirier, ou encore Ferguson serait le prochain adversaire de The Notorious ? Beaucoup de rumeurs, des scénarios plus que réalisables, une peine judiciaire qui arrive à son terme laissant Conor apte pour un retour en juillet et pourtant, aucune officialisation de combats.

Cette retraite annoncée prend des allures de coup de pression en vers l’UFC. La proposition de combats préalables avant une revanche contre Khabib aurait froissé le King de Dublin ou alors McGregor s’éloigne simplement de la cage pour se ressourcer et profiter de sa famille ? Conor a plus que fait les pleins financiers et pourrait dorénavant se reposer tout en se consacrant à son fructueux business autour de sa propre marque de whisky. Une retraite définitive ou une éclipse avant un comeback qu’on ne pourrait lui refuser tant Mystic Mac va manquer et manque déjà au monde de l’UFC.

 

La retraite de Conor McGregor doit-elle être prise au sérieux

 

Sortons maintenant de tout analyse, pour tout ceux ayant suivi de prés ou de loin la carrière de l’irlandais. Pensez vous réellement que The Notorious quitterait le monde du mma et l’UFC sur une défaite aussi cinglante que celle subit lors de sa dernière apparition ? Le doute est plus que présent.

En grand businessman teinté d’une humanité aussi calculée qu’appréciable, le président de l’UFC, Dana White a souhaité le meilleur à celui qu’il aimait regarder combattre pour sa folie et son talent. En provenance de russie, un missile The Eagle a quant à lui semé les graines d’une future guerre malheureusement désirée de tous, répondant à l’annonce de McGregor.

There can be only one King in the jungle, only one – Khabib Nurmagomedov

La réponse appartient à Conor McGregor.

 

 

Tags:
Thomas Chassin Jousse

Rédacteur / Team WAVE®

Related posts

Leave a Reply

scroll up