Pa Salieu

Pourquoi PA Salieu est le rookie le plus prometteur du rap UK

  • Mathis Robin
  • 5 mois Ago
  • Musique
  • 6112 Views

 

L’ascension du rap game UK semble loin d’être terminée. Le 2 janvier 2020 le monde entier a pu découvrir la nouvelle sensation venue des quartiers pauvres de Coventry dans la banlieue de Birmingham. Il a 22 ans et se fait appeler PA Salieu. Encore assez peu connu il y a quelques mois son clip nommé “Frontline” est en train de devenir un véritable hymne pour tous les quartiers pauvres de Grande-Bretagne.

PA avait déjà fait ses preuves avec son apparition sur le morceau “Like Tu Danz” du producteur Jul’s accompagné par deux autres espoirs UK : Ms Banks et Kida kudz. Ce jeune anglais d’origine gambienne parle couramment Wolof et s’ancre dans un courant issu de l’immigration africaine très scruté actuellement. Le porte-étendard de ce hip-hop aux couleurs afro-européenne est évidemment Burna Boy qui a connu une importante percée internationale courant 2019. Celui-ci bien que originaire du Nigeria a aussi grandi à Londres le temps de ses études supérieures.

Mais la véritable influence de PA Salieu n’est autre que J Hus. Ce jeune homme de 23 ans également originaire de Gambie est déjà un élément primordial de l’environnement hip-hop d’Angleterre. Celui-ci à tout bonnement mélangé l’afrobeat (genre de prédilection de Burna Boy) à des sonorités dancehall et hip-hop ce qui a créé ce qu’on appelle aujourd’hui l’Afroswing (comparable à l’afro-trap de MHD pour la France) dont J Hus est le pionnier.

Longtemps peu productif et très absent de la scène, J Hus a laissé pendant un temps une place libre dans le milieu de l’afroswing qui reste un courant encore jeune. Il semblerait que PA Salieu soit en train de s’emparer de ce créneau avec un seul et unique morceau qui fait résonner les coeurs de chaque jeune de cité. Dans “Frontline” PA décrit la vie des quartiers pauvres d’Angleterre sous une forme brut et crue. À l’ère du brexit, une crise sociale indéniable touche les quartiers les plus démunis et donne naissance à des oeuvres artistiques en réactions à ces problématiques. Stormzy avait d’ailleurs grandement abordé ce sujet avec son album paru en décembre dernier.

Dans son refrain de “Frontline” PA scande froidement “They dont know about the block life” comme un slogan dans une manifestation. Et c’est ce qui rend le morceau si viral de par sa simplicité et sa vérité glaçante. Le sujet parle à tous les jeunes des quartiers et est présenté sous la forme d’un morceau afroswing très accessible. Plus généralement, PA parle aussi bien des racines tribales de sa famille que de la mort de son meilleur ami dans sa jeunesse. Un artiste qui s’annonce complet dans la forme comme dans le fond.

L’avenir de PA Salieu va désormais s’accélérer en cette nouvelle décennie puisqu’il a rejoint Warner Music UK ainsi que l’agence de booking Echo Location de Londres. On risque notamment de le croiser dans de nombreux festivals cet été, à surveiller.

 

scroll up