reprise nba 2019 2020 enjeux

Reprise de la NBA : les 4 grands enjeux de la saison

  • Kevin Cortinovis
  • 10 mois Ago
  • Basket
  • 3704 Views

La NBA reprendra dans la nuit de mardi à mercredi après de très longues semaines d’attente. Si les différents enjeux peuvent diverger selon les personnes, nous avons choisi de vous en présenter 4 qui vont nous exalter tout du long de cette saison NBA 2019-2020.

 

Duel au sommet à Los Angeles

Les Clippers ont sans aucun doute tradé le duo le plus attendu de cette nouvelle saison. En ajoutant le MVP des Finals 2019 Kawhi Leonard et Paul George à l’effectif, les Clippers se sont fait une place de choix chez les bookmakers pour le titre 2020. Avec Beverley, Williams, Harrell, Shamet, Green ou encore Zubac et le néo Angelinos, Harkless, les Clippers détiennent un potentiel incroyable des deux côtés du terrain. Offensivement très complets et défensivement capables de rendre folle n’importe quelle attaque, les clippers ont un banc drivé par le meilleur 6ème homme de la ligue et un pivot ultra athlétique. Tenus d’une main de maître par Doc Rivers, il faudra compter sur les Clippers qui n’ont qu’un seul but : ramener le titre du côté de Compton. Kawhi et Paul, enfants de Californie, sont en mission et leur duo sera particulièrement suivi, une fois que Paul reviendra de sa blessure.

Le développement exponentiel, il est du côté des Lakers. Après une saison décevante, les Lakers ont amorcé l’été avec seulement 3 joueurs sous contrats. L’objectif de l’été était clair, constituer une équipe complète, capable de se battre pour le titre dès cette année. Les Lakers ont accueilli la Superstar Anthony Davis, qui est venue épauler LeBron James dans sa quête. Pour le reste, Danny Green, Bradley, Cook, Howard et d’autres sont venus renforcer l’effectif pour combler tous les postes. Un effectif ultra athlétique se dessine. Le rôle de Dwight Howard pourrait être décisif cette saison, notamment en tant qu’éboueur et défenseur de la peinture. Accompagnés par des extérieurs et des intérieurs très bons défensivement, les Lakers pourraient être un véritable challenge pour les attaques adverses au même titre que leur rival de Los Angeles.

Objectif titre NBA pour les deux équipes. Qui des duos George-Leonard et James-Davis emmènera son équipe le plus loin ? Rappelons que le duel sera à retrouver lors du Christmas Day.

Utah et Denver : l’année ou jamais pour surprendre tout le monde

Pour commencer avec les Nuggets, il faut se dire que cette équipe complète l’an passé n’a pas changé cet été. La continuité est donc bien là pour Denver qui va être encore plus dangereuse grâce à l’expérience accumulée. Bien entendu, les Nuggets pourront compter sur le Joker, Jokic, fabuleux point center, sur Millsap le super col bleu ou encore sur le très bon duo d’arrière, Harris et Murray. Soyons honnête, la principale recrue de l’été des Nuggets est Michael Porter Jr. drafté l’an dernier mais blessé toute la saison, MPJ jouera donc avec le statut de rookie. Celui qui avait le potentiel de #1 de Draft lors de ses années de collège, a fait une superbe préparation. Très complet et technique, son physique longiligne pousse les différents médias et scouts à l’envisager comme un futur Kevin Durant, si les pépins physiques le laissent tranquille. Quoi qu’il arrive, il endosse le maillot d’un potentiel très bon sixième homme qui devrait apporter un plus. Peut-être celui qui manque aux Nuggets.

Le cas du Jazz est plutôt diffèrent. Cet été, Utah s’est offert l’excellent meneur Mike Conley et le scoreur Bogdanovic, pour construire un 5 très solide et complet. Ce Big Three constitué du double DPOY, Rudy Gobert, de la machine à scorer Spida Mitchell et du tacticien et roublard Conley, fait saliver. En effet, si Rubio est un meneur organisateur intéressant, l’arrivée de Mike Conley est une véritable avancée. Le 5 très polyvalent sera un poison s’il atteint, et il le devrait, les playoffs. Seul problème à l’horizon, un banc qui semble plutôt léger pour les joutes de l’ouest.

Qu’attendre des Warriors et des Rockets ?

Parlons du champion 2015, 2017, 2018. Ciao Oakland, bonjour San Francisco et son splendide Chase Center. Ciao Kevin Durant, ciao Shaun Livingston et Andre Iguodala, pièces essentielles des derniers titres. Retour en 2015, puisque les Warriors retrouvent leur big three original. Autour d’eux, Golden State a misé sur la star D’Angelo Russell, et sur des joueurs de complément plutôt intéressants comme Willie Cauley-Stein. Un été mouvementé pour les Warriors, qui devront faire sans Klay au moins une grande partie de la saison. Pour le reste, on attend une saison incroyable du chef Curry qui va devoir compenser les différents départs au scoring. Son association avec Russell sera particulièrement observée car intrigante. La profondeur de banc sera toujours un problème pour Golden State. On attend les Warriors en playoffs, c’est une évidence, pour être l’une des équipes poisons des premiers tours. Malgré les départs et la blessure longue durée de Klay, il ne faudra surtout pas sous-estimer le cœur de ces champions NBA.

Boum en NBA, et le mot est faible. En tradant Chris Paul et son abominable contrat contre Westbrook, les Rockets ont réussi à reconstituer un duo qui aurait pu être bagué par le passé. À l’époque, Russ était le meneur titulaire et Harden son 6ème homme. Désormais, les deux amis se retrouvent à Houston pour former un duo explosif, athlétique et créatif. Pour le reste, à Houston, pas de grands changements puisque le 5 devrait être complété par le très bon et solide 3&D, PJ Tucker, par le pivot suisse, Clint Capela et par Eric Gordon. Ce collectif plus qu’intéressant s’est également renforcé sur le banc, un point fondamental à l’ouest. Une équipe qui s’est donc encore renforcée dans sa quête de titre. Un vrai challenge pour cette équipe qui devrait rouler tranquillement jusqu’aux playoffs, avant des séries bouillantes au moment des joutes printanières.

reprise-nba-2019-2020

Duel Bucks – Philly pour le trône de l’est

En perdant contre les Raptors en finale de conférence, les Bucks se sont confrontés à l’expérience d’un groupe bâti pour gagner. Le groupe de Giánnis Antetokoúnmpo n’a depuis pas particulièrement changé et a travaillé sereinement. Si les Bucks ont perdu le précieux Brogdon parti dans l’Indiana, il s’est renforcé avec deux joueurs d’expérience que sont Wess Matthews et Robin Lopez, frère de Brook, déjà présent dans l’effectif. Les frères Lopez sont rejoints par les frères Antetokoúnmpo puisque Thanásis a rejoint les Bucks. La mission se répète désormais pour les Bucks, l’expérience en plus, qui vont chercher la continuité pour passer ce step qui transforme une équipe sérieuse en candidate pour le titre NBA.

Continuons avec celle qui était peut-être la mieux armée pour faire tomber le futur champion. Ceux qui ont eu l’occasion de regarder la série Sixers Raptors ont pu remarquer assez aisément que Philadelphie a posé plus de problèmes aux Raptors que les Bucks ou les Warriors. En effet, cette équipe de Philadelphie respire le talent. Drivée par le duo Simmons – Embiid qui ne cesse de progresser, les Sixers ont fait l’été parfait pour se renforcer et également faire partie des favoris à l’est. Avant de parler des recrues, il faut souligner la prolongation de Tobias Harris, fondamental dans son rôle complet et polyvalent. Pour le reste, les Sixers ont vu l’arrivée de l’expérimenté strech 4/5 polyvalent et très bon défenseur Al Horford et de josh richardson pour compléter le 5. Une nouvelle fois, les Sixers proposent un 5 incroyable de très haut niveau qui va proposer un challenge défensif de haut vol pour toutes les attaques. Une équipe attendue en playoffs avec de très grandes ambitions. Individuellement, Embiid va devoir passer un nouveau cap en profitant de l’aura d’Al Horford comme pour Ben Simmons qui va devoir passer un nouveau step pour driver son équipe au niveau de ses ambitions.

Bien entendu, on aurait également pu évoquer l’année importante des Nets, qui devront séduire avant le retour de Kevin Durant. On aurait pu parler des équipes qui vont proposer un jeu explosif dès cette saison, comme celui des Hawks ou des Pels. Enfin, on aurait pu parler de la première année du projet européen des Mavericks de Dallas ou des Raptors, des Spurs ou des Pacers, qui seront des équipes difficiles à manœuvrer comme d’habitude. La NBA reprendra dans la nuit de mardi à mercredi, l’attente arrive à son terme et nous avons hâte de retrouver le plus exaltant des championnats.

Dans le reste de l’actualité Sneakers, et toujours lié au monde du Basket, la collaboration Nike x CPFM remixe les classiques du Basketball.

 

scroll up