Pourquoi Kawhi Leonard peut-il dépasser le statut de superstar en NBA

Pourquoi Kawhi Leonard peut dépasser le statut de superstar en NBA

  • Kevin Cortinovis
  • 2 semaines Ago
  • Basket
  • 6692 Views

La NBA reprendra ses droits dans deux semaines, le timing est parfait pour reparler du dernier MVP des Finales et de sa saison à venir. Comment Kawhi Leonard règle sa carrière au millimètre et que peut-il l’attendre la saison prochaine ?

Pour introduire ce sujet, revenons il y a un peu plus d’un an, en juillet 2018, Masai Ujiri, GM des Raptors décide de trader sa star DeMar DeRozan contre le champion NBA de 2014, Kawhi Leonard. D’après les premières rumeurs, la star ne souhaite pas jouer avec le maillot de Raptors. Dans la réalité, ce n’est pas vraiment le cas. Pendant que les rumeurs habituelles se déversent sur Internet, Kawhi Leonard, lui, prend le temps d’appeler Kyle Lowry, leader des Raptors, pour faire le point sur la situation. Pour rappel, le joueur, véritable star, est l’un des seuls joueurs de la ligue à ne pas détenir de compte sur les réseaux sociaux et à ne pas communique hors des conférences de presse.

 

Un chef d’œuvre de saison au Canada

Nous allons faire quelque chose de spécial ensemble. Je sais que ton meilleur ami est parti. Je sais que tu es en colère. Mais faisons en sorte que ça marche.

– Premier SMS de Kawhi à Kyle Lowry

Kawhi est donc conscient d’avoir brisé le duo qui drive Toronto depuis de nombreuses années. Cependant, il est également conscient que l’effectif de Toronto est profond, et présente un avantage conséquent en terme possibilité défensive. C’est ce fait principal qui va conduire les Raptors au titre quelques mois plus tard. La saison régulière de Toronto est un chef-d’œuvre, la gestion du cas Kawhi Leonard se révèle être parfaite par l’utilisation du load management de Nick Nurse. Kawhi ne joue pas les back to back, sélectionne ses matchs pour se préserver après sa grave blessure afin de revenir fin prêt pour les Playoffs.

Toronto efface Orlando facilement et se présente contre les Sixers, pour une série qui va lancer la légende du King of the North. Nous vous en avons parlé dans un article dédié à cette séquence, mais la série contre Philadelphie se révèle plus que serrée, et emmène Toronto et son adversaire au Game 7 malgré une blessure certaine de sa star. Le Game 7 est serrée, à l’image de la série, égalité à 4 secondes de la fin, balle au Raptors pour une séquence qui restera pour toujours dans les mémoires des fans de Toronto. Gasol remet en jeu pour Leonard, qui s’échappe dans le corner et envoie son dagger, qui ira rebondir 3 fois sur le cercle avant de rentrer. Par la suite, la série contre les Bucks se révèlera plus facile, puisqu’après un ajustement défensif, les Raptors ne feront qu’une bouchée de Milwaukee. Kawhi et les Raptors ont rendez-vous avec les Warriors, un rendez-vous que Kawhi Leonard ne manquera pas, se révélant clutch au moment crucial pour remporter une nouvelle bague de champion. The Klaw est bien le King of the North, la superstar qui a offert son premier titre à une franchise qui n’attendait que cela. Board man gets paid, Rings speak louder than words, mais nous reviendrons là-dessus plus loin.

Un été décisif pour atteindre un statut de légende

Toronto le savait bien, le pari Kawhi Leonard était un one shot, une année de contrat pour chercher le titre et aussi pour le séduire de rester dans le nord. Désormais agent libre, Kawhi est libre de s’engager là où il le souhaite. Malgré toutes les rumeurs, deux équipes semblent pouvoir signer la superstar : les Toronto Raptors et les Clippers de Los Angeles. Kawhi a donc le choix : rester dans la franchise ou son statut d’icône n’est plus à débattre, ou s’offrir un challenge de choix, retourner chez lui, et tenter de remporter un titre dans la franchise qui n’a jamais rien gagné. Une décision qui a pris du temps, quasi interminable avant que la bombe explose.

The Klaw a prévenu Lowry et le management de Toronto, il a décidé de rentrer à la maison, à Los Angeles. Kawhi ne rentrera pas seul à LA puisqu’il emmène dans ses valises Paul George, lui aussi natif de Californie, avec qui il avait prévu ce trade. Avec ce trade, Kawhi et George rejoignent les Clippers et leur effectif complet au potentiel défensif qui rappel celui des Raptors en début de saison dernière. L’avenir très proche nous dira si le pari était juste mais quoi qu’il arrive, la bataille de Los Angeles se révèlera incroyable entre les Lakers et les Clippers. Merci à la NBA de nous avoir prévu ce duel de Los Angeles pour le 25 décembre …

Une communication millimétrée pour créer le mythe

Quel retour pour New Balance en NBA. On se souvient du retour raté avec Gordon Hayward et on se souviendra de ce retour gagnant avec les Raptors. À la surprise générale, Kawhi Leonard quitte Jordan Brand pour rejoindre la firme spécialiste du running. Au programme, une paire signature pour Kawhi, la New Balance OMN1S, que l’on va découvrir tout au long de la saison régulière avant de se révéler lors des playoffs. La paire, propose un combo mêlant technicité et lifestyle reconnaissable pour New Balance avec des empiècements très qualitatifs. À côté de ça, New Balance pousse Kawhi dans le lifestyle, on voit le joueur porter les classiques et les derniers drops de la marque comme la 1500, la 990 ou encore la 997S, paire qui accompagne souvent Kawhi, que ce soit on feet, ou dans les packs, avec la OMN1S. Côté com, tout est millimétré. Kawhi, très discret dans la presse ou dans les médias, parle peu, c’est bien connu et c’est la stratégie que New Balance utilisera durant cette saison. Par le biais de mantras forts, ou de punchlines bien senties, New Balance va mettre en exergue la personnalité de The Klaw. On retrouvera les désormais mythiques « Fun Guy », « Board man gets paid », « Kawhi doesn’t need to post selfies » ou encore « Rings speak louder than words » la nuit du titre. Sans travestir son porte drapeau, New Balance a renforcé la singularité de sa personnalité. Un duo qui devrait performer à l’avenir, tant la marque et le joueur se rapprochent. En attendant, New Balance et Kawhi sont en guerre contre Jordan Brand pour récupérer le logo du joueur, avec cette main, qui le caractérise tant. Dernier petit rappel, sa paire signature sera globalement lancée courant du mois d’octobre sur le site New Balance.

Quelque chose de jordanesque

Quand il est arrivé dans la ligue, on se souvient de ce monstre défensif qui faisait grimacer LeBron à sa sortie de banc lors des NBA Finals. Avec ses bras, ses mains immenses, son intelligence de jeu et sa vitesse latérale, Kawhi est un défenseur élite, se révélant très correcte offensivement. Après sa grave blessure, l’éloignant des parquets pour une très longue durée, Kawhi fait son retour à Toronto comme un joueur nouveau.

Toujours aussi incroyable en défense, c’est en attaque que Kawhi se métamorphose. D’ores et déjà leader défensif, Kawhi se mue en leader offensif et complète sa palette. Maître à mi-distance, diabolique en pénétration et en finition près du panier, Kawhi devient également un sniper à distance, sanctionnant dès que la défense adverse oublie de le couvrir, sur un step-back décisif ou sur un pull up assassin. Un aéroglisseur qui, lorsqu’il pénètre, sait se lever très rapidement pour shooter, ou pour finir près du panier avec force et grâce. The Klaw ne performe pas qu’au shooting puisqu’il devient très clutch offensivement, pour prendre le rebond offensif lors du dernier quart temps, ou pour servir un coéquipier ouvert. La comparaison avec Jordan est donc envisageable, tant sa performance des deux côtés du terrain et sa grâce et sa rigueur affichées sur ses moves sont incroyables. Une comparaison flatteuse donc, toujours difficile à assumer, mais qui s’est véritablement confirmée lors des playoffs.

Kawhi était d’ores et déjà une superstar mais après cette saison, il voit son statut encore évoluer pour rejoindre Kevin Durant ou encore LeBron James au sommet de la NBA. Un statut qui pourrait encore s’amplifier cette saison, si ce dernier arrive à porter les Clippers au sommet. Son association avec Paul George et son fit avec l’effectif deep et défensif des Clippers sera véritablement attendu et observé. Une nouvelle saison s’ouvre pour Kawhi Leonard, la première chez lui et c’est à lui de saisir, à l’aide de ses grandes mains, sa destinée.

Dans le reste de l’actualité Life, Jugé trop sombre et dur, des spectateurs de Joker quittent la salle.

 

scroll up