Pourquoi Salehe Bembury est le nouveau grand nom du design footwear

  • Kevin Cortinovis
  • 3 semaines Ago
  • Sneakers
  • 38164 Views

Né à Tribeca, New York, Salehe Bembury est l’un des designers les plus importants de l’année passée et sera un acteur majeur du futur de la sneaker. Reconnu pour son travail fonctionnel, provenant de son amour pour les marches dans les parcs nationaux et ses balades quotidiennes en vélo, il conserve néanmoins dans son oeuvre un design moderne et positif.

Désormais à la tête de son propre label, sa carrière est faite d’opportunités saisies et d’expériences réussies. Avec la sortie cette semaine de sa collaboration avec ANTA, retour sur son parcours pour comprendre pourquoi à seulement 35 ans il est déjà un grand nom du design footwear.

 

Le design industriel au commencement de tout

Salehe Bembury étudie au sein de la prestigieuse université de Syracuse pour étudier le design industriel appliqué au monde de la mode. À la sortie de sa formation, il intègre la société Payless, un discounter de la mode, dans l’optique de concevoir des chaussures pour hommes et femmes. Cette première expérience sera très utile et instructive pour lui puisque, selon lui, Payless “conçois tous les types de chaussures imaginables, à un prix peu élevé”. À la suite de cette première expérience fructueuse, il rentre respectivement chez Fortune Footwear puis Damon Dash, des petits labels généralistes, afin de faire fructifier son expérience et appliquer tout ce qu’il a entrevu durant sa formation.

C’est lorsqu’il intègre la société Cole Haan, en 2011, que Salehe prend le premier virage important de sa carrière. Ici, il rejoint l’équipe qui imaginera la Cole Haan LunarGrand, qui revisite la technologie de semelle ultra légère, notamment développée par Nike. La paire en question aura même le droit à une brève chez Nike News. 

 

 

Maître pour créer ses propres opportunités, Salehe Bembury rencontrera durant cette périod, Kanye West pour la toute première fois. Une rencontre importante, facilitée par son supérieur chez Cole Haan, connaissant personnellement Ye. 

Pour parachever sa formation, il s’offrira, en 2014, une expérience chez GREATS, un label de mode américain, en tant que footwear designer. Une dernière expérience avant de sauter dans le grand bain, et d’intégrer de plus prestigieuses maisons.

 

 

YEEZY et Versace pour exploser au grand jour

Sa rencontre avec Ye lors de son passage chez Cool Haan est déterminante. Salehe séduit Kanye par ses différents travaux et son idée globale du design. Un ticket d’entrée validé pour mettre les pieds chez YEEZY en fin d’année 2015 avec pour objectif de travailler sur les collections footwear des collections “Season 3” et “Season 4”. En 2016, il quittera le label de Kanye West après une année, pour s’emparer d’un nouvel objectif.

 

 

Un véritable tremplin puisque capitalisant sur cette belle expérience, il contact via LinkedIn, au culot, son futur supérieur chez Versace pour lui proposer ses services. Un coup gagnant qui lui offrira son billet pour rejoindre Versace. Durant 1 an, de 2017 à 2018, il pilotera le design footwear du label Versus de Versace avant d’être propulsé, par la suite au design footwear de la maison mère.

 

La Versace Chain Reaction a changé ma vie.

– Salehe Bembury

Head designer puis Directeur senior avant Vice-Président du Footwear homme chez Versace, le passage de Salehe dans le label italien est un véritable conte de fée. Durant ces 3 ans, il participera à la création de plusieurs sneakers fortes dont la Chain Reaction, la Trigreca, qui revisite l’histoire du label, ou encore la Versace “APPLE”.

 

C’est cependant, la Chain Reaction, avec son design complexe et oversize, qui sera le point d’orgue de sa carrière puisqu’il en sera le designer en chef. Avec ce projet, Salehe Bembury souhaite attirer l’attention, tout en restant dans la lignée creative de la maison italienne. Il commence par analyser les éléments de la signature de Versace et utilise ses compétences dans le design industriel pour résoudre les différents problèmes de conception de la chaussure. C’est lorsque qu’il entrevoit une chaine cubaine qu’il remarque sa platitude et donc la possibilité d’en faire sa semelle. C’est après un long travail sur les matériaux pour en faire une chaussure très légère, malgré sa taille considérable, que la Chain Reaction voit le jour et devient une réussite totale.

 

 

Une année 2020 sous le signe de la consécration

2020 restera cependant l’année de la consécration pour le designer. Son année débute chez Versace mais le designer affiche rapidement une proximité avec New Balance. En avril, il tease pour la toute première fois, son premier projet avec la marque américaine, un projet qui le catapultera sur le devant de la scène. Salehe Bembury profite du retour tonitruant de la 2002R, running initialement sortie en 2010, pour la repenser à sa manière. 

Sa création est un hommage à la nature, aux parcs nationaux qu’il affectionne et à lAntelope Canyon, canyon le plus photographié au monde. Son design apparait particulièrement ludique et riche en reliefs puisqu’oscillant entre mesh, suede et suede plus hairy, avec des détails de couleurs et une special box. Un concept bien pensé qui sera renforcé par une nouvelle campagne créative de haut vol. New Balance et Salehe Bembury engagent Jesse Williams pour des images délurée et colorée qui firent énormément parler sur les réseaux sociaux.

 

 

Parallèlement, Salehe Bembury entame une collaboration avec la marque chinoise, ANTA, connue pour sponsoriser la star NBA Klay Thompson. Les Anta SB-01 et SB-02, proposent également un travail haut en couleur sur une forme Trail. Ici également, après la running, la ANTA Trail du designer met la fonctionnalité et la créativité au coeur de la création. 

La campagne de communication autour des deux paires est gérée au millimètre et permet à la collaboration d’être un franc succès avant et lors du drop du 26 janvier.

 

 

En fin d’année, via un post sur Instagram, il annonce son départ de Versace et remercie Donatella pour l’opportunité et sa confiance qui lui ont permis d’être visible aux yeux de tous. Salehe Bembury quitte la maison italienne après plus 3 ans de bons et loyaux services.

 

Donatella m’a offert une opportunité qui a changé ma vie.

– Salehe Bembury

En fin d’année 2020, le new-yorkais officialise le lancement de son propre label nommé SPUNGE. Celui-ci rassemblera son affection pour la fonctionnalité, le sport, l’égalité des chances et sa personnalité positive et inspirante.

 

 

Et la suite ?

La suite se nomme donc SPUNGE pour Salehe Bembury, qui lui permettra de piloter les collaborations avec les labels de son choix. Le premier projet du label s’est réalisé avec ANTA quand le second sera, très probablement, sa nouvelle New Balance 2002R, switchant son coloris terre pour un coloris nommé “Water”. Sa relation avec la marque de Boston ne cesse de se renforcer et celle-ci ne fera que croître à l’avenir puisque ses aspirations fonctionnent à merveille avec le caractère fonctionnel de New Balance.

mock-up représentatif

L’avenir semble beau et ensoleillé pour Salehe. Le designer travaille actuellement dans son atelier/ loft de Los Angeles et se prépare pour une nouvelle grande année. Travaillant avec de nombreux designers et artistes, il a notamment été récemment aperçu avec Joshua Vides, mis en lumière via une collaboration Converse. Le travail positif et fonctionnel de Salehe Bembury semble être véritablement apprécié, puisque bien ancré dans les tendances actuelles du design. 

Celui qui a été nommé designer footwear de l’année par Footwear News est sans aucun doute un designer à suivre. Son passé chez Versace, YEEZY, ses travaux dans le monde du footwear, sa personnalité ou encore son réseau et ses initiatives créatives lui permettront d’être l’un des acteurs importants du design d’aujourd’hui et de demain.

Dans le reste de l’actualité Life, retour sur les 5 défilés à retenir de la dernière Fashion Week 2021.

 

 

scroll up