Nike interdit la livraison à l’international pour favoriser ses drops localisés

  • Kevin Cortinovis
  • 3 semaines Ago
  • Nike
  • 11081 Views

Toujours en pleine restructuration de sa politique retail, Nike s’attaque au shipping pour recentrer sa stratégie sur des drops locaux.

Nous vous en parlions récemment, Nike poursuit la restructuration de sa politique retail et logistique pour aujourd’hui se concentrer sur le shipping. C’est à travers plusieurs courriers destinés à ses retailers que la rumeur est apparue. Via ces courriers, Nike justifiait aux retailers qu’ils disposaient d’un territoire d’échange à ne pas dépasser et qu’à partir du 1er janvier 2020, les envois à l’international seraient formellement interdits. Aujourd’hui ces rumeurs se confirment et c’est le shop indépendant de Skateboard, Attitude Inc, basé Colchester en Angleterre, qui a récemment posté sur Instagram qu’il ne serait plus en mesure d’assurer le ship pour les commandes internationales. En effet, ce dernier a assuré qu’il ne pourrait plus expédier hors de l’Europe, ce qui semble donc être son territoire d’échange prédéfinit.

Une affaire qui a permis à Nike de faire un point sur la situation en rappelant quelques règles de son contrat retail :

L’expédition aux consommateurs à l’étranger est en violation des conditions générales de vente Nike. La violation des politiques de distribution de Nike peut entraîner des actions correctives pouvant aller jusqu’à la suppression de l’accès des détaillants aux produits Nike.

Nike politique retail ship international infos

Alors pourquoi agir ainsi quand on sait que l’économie est devenue mondiale et non régionale et que la communication des produits de la marque aux Swoosh se fait internationalement et non localement ?

Le but premier, facilement visible, serait donc de recentrer les communautés de proximité autours des différents shops et de leur zone. Par cet acte, Nike va permettre à de nombreux shops de renforcer l’aspect communautaire de la boutique pour lui permettre d’établir des relations plus proches avec ses consommateurs directs. À l’image des drops et releases localisées, Nike souhaite ramener le commerce de ses produits à des zones prédéfinies comme cela a pu l’être par le passé, pour protéger les territoires de chaque retailer et contenter les fans locaux. Une justification qui irait même jusqu’à toucher la SNEAKRS APP puisque la marque au Swoosh assure que la géolocalisation de cette dernière permettra aux usagers de la zone d’avoir plus de chance de remporter des tirages au sort que les autres usages géolocalisés hors de cette zone.

Coté commercial, si les retailers peuvent se plaindre d’une réduction des territoires de vente, ces derniers pourront compenser des ventes expédiées à l’international par des ventes locales pour toucher plus de clients de leurs zones et donc renforcer la sympathie de ces clients vis-à-vis des retailers de leur zone. Un aspect local, récemment utilisé par adidas à travers sa marque Yeezy et de ses releases localisées l’années dernière.

Les changements font plus que se profiler pour Nike et sa politique retail, qui souhaite donc se rapprocher du consommateur local au profit d’un consommateur situé à l’autre bout du monde.

Dans le reste de l’actualité Clothing, Colette drop une collection avec Selfridges pour son documentaire.

Tags:
Kevin Cortinovis

Rédacteur / Team WAVE®

Related posts

Leave a Reply

scroll up