Supreme Italia

Le créateur de Supreme Italia répond enfin aux polémiques

  • Kevin Cortinovis
  • 3 mois Ago
  • Clothing
  • 8179 Views

Alors que Supreme Italia a récemment ouvert un store à Shanghai, son créateur, Michele di Pierro, prend enfin la parole pour répondre aux différentes polémiques.

La marque italienne qui contrefait Supreme n’est actuellement pas en bonne santé. En effet, plusieurs mois après l’ouverture du store à Shanghai, la marque a récemment perdu sa trademark registration en chine et, est mal en point dans son combat judiciaire contre Supreme. Après une très grande période de mutisme, son créateur a enfin pris la parole auprès du Wall Street Journal pour parler de sa marque, et répondre aux différentes polémiques.

Notre succès ne repose pas sur le Box Logo. Mais sur la qualité – Michele di Pierro, créateur de Supreme Italia

Dans cette interview, celui qui est nommé comme CEO d’une organisation criminelle par James Jebbia, justifie qu’il ne voyait pas le mal fait par son organisation. Que son but premier était de rendre la mode accessible aux jeunes Italiens. Son propos va même beaucoup plus loin puisqu’il garantit que lorsqu’il a enregistré sa marque, il n’avait même pas connaissance de la marque new-yorkaise :

Lorsque j’ai déposé une demande d’enregistrement en Italie, je l’ai fait de bonne foi. Je ne savais pas que la marque existait. Ce n’était pas populaire en Italie. Il n’existait même pas de magasin. 

Un propos difficile à croire quand on connaît le succès mondial de Supreme.

Rappelons que Supreme Italia est allée beaucoup plus loin que de la contrefaçon et du simple plagiat de logo, d’image et de charte graphique. En effet, la marque italienne vendait des contrefaçons de la collaboration Supreme x Rimowa et a encouragé une collaboration avec Samsung, qui n’a jamais vu lieu quand la marque de téléphonie s’est rendu compte de l’identité de son futur collaborateur.

Le feuilleton Supreme Italia se poursuit, actuellement sur le plan judiciaire. Il est sûr que James Jebbia et l’organisation au Bogo ne donneront pas de répit à la marque italienne tant que cette dernière ne disparaîtra pas.

Dans le reste de l’actualité Skate, embarquez pour 23 minutes de ride avec la team Nike SB dans Trust Fall.

 

Tags:
Kevin Cortinovis

Rédacteur / Team WAVE®

Related posts

Leave a Reply

scroll up